mise à jour du 03 Mars 2014

28 fevrier 2014 - Tribute to PHILIP SMART / Tribute to WAYNE SMITH by Selecta SHARKOU (Strictly Vinyls)/ DJ DAVBE (ASSO LONGUEUR D'ONDE) Ina Private Party (Strictly Bran Nu DanceHall)


Emission

Emission diffusée le 28 Février 2014

Daweed House Home Studio / Asso Longueur D'Onde Home Studio / Montpellier   4h. 30 mn.


Télécharger





Cultural Vibes - Radio Reggae show - 28 février 2014 - Tribute to PHILIP SMART / Tribute to WAYNE SMITH by Selecta SHARKOU (Strictly Vinyls)/ DJ DAVBE (ASSO LONGUEUR D'ONDE) Ina Private Party (Strictly Bran Nu DanceHall)

PART 1 & 2 (1h. + 1h.) :




On commençait cette émission encore une fois sous forme d'hommage, non pas qu'on apprécie tout particulièrement rendre hommage sur Cultural Vibes, mais parce que malheureusement une autre figure importante du Reggae Music nous quittait cette semaine, à savoir le producteur basé à New York Philip Smart.

Bien que son nom soit resté peu connu du grand public, tout le monde a déjà entendu au moins quelques unes des productions tirés de ses studio H.F. & C. à New York, comme les célèbres hit de Shaggy Big Up, Boombastic ou Oh Carolina, ou encore Mr Loverman de Shabba, Don Dada de Super Cat, Ragga Muffin de Barrington Levy etc. etc.

Son histoire remonte au début des années 70 quand Augustus Pablo le prend sous sa tutelle. Phillip Smart fait alors ses premiers pas dans les studios Rockers et c'est ainsi qu'il participe à la composition du morceau de Jacob Miller Baby I Love You So. Ce dernier sera enregistré dans les studios King Tubby dans le cadre d'une collaboration entre Augustus et Tubb (Rockers Uptown meets King Tubby), et Augustus en profite alors pour présenter Philip Smart à King Tubby.

Cette rencontre va être décisive pour Philip Smart qui assiste alors à toutes les sessions d'enregistrement Rockers Uptown meets King Tubby, jusqu'à ce qu'un jour King Tubby lui demande de passer derrière la console pour mixer les vocaux d'un morceau. C'est qu'à cette époque King Tubby est surtout investi dans la fabrication de materiel de sonorisation et il a besoin d'un second pour l'assister dans les studios pendant que lui continue à construire amplis et autre pré amplis... La collaboration s'avérant fructueuse, Philip Smart devient l'ingénieur son des studios King Tubby en prenant le nom de Prince Smart. De cette époque découleront de nombreux classiques tels que Cool Down Your Tempa Youthman de Linval Thompson ou None Shall Escape His Judgement de Johnny Clarke...

Dans le milieu des années 70 Philip Smart souhaite completer ses connaissances en nouvelles techniques du son et part poursuivre des études à New York. Bien qu'il n'y apprenne rien de plus qu'il ne connaisse déjà, cela lui permet d'acquérir de nouveaux appareils et de nouveux effets qui viendront vite enrichir les studios King Tubby en Jamaïque. Mais sa soif de connaissance n'en restee pas là, et il commence bientôt des études d'animateur (il animera par la suite pendant plus de 20 ans l'émission de radio Get Smart) qui le pousse à s'installer définitvement à New York.

Au début des années 80, Philip Smart est plus que jamais convaincu de la necessité de créer à New York un studio d'enregistrement exclusivement réservé à la production Reggae, international mais aussi et surtout local, la scène New Yorkaise de l'époque fourmiliant alors de jeunes talents et les producteurs déjà présent sur place étant en attente / demande d'un studio de qualité spécialisé. C'est en s'associant avec  sa proche famille qu'il trouve finalement les moyens de créer les studio H.F. & C. en 1982, choisissant un quartier proche de l'aéroport pour s'installer (ce qui facilitera les connections avec les Jamaïcains de passage à New York). Le début d'une aventure qui l'accompagnera jusqu'à la fin de sa vie...

Les membres du groupes Monyaka l'aident à construire les studios et sont ainsi les premiers à y enregistrer . Le challenge pour Philip Smart est alors de prouver à la Jamaïque et au Monde entier qu'il est possible de produire du Reggae de qualité à New York. Paris réussi dés la 1ère production puisque le morceau Go Deh Yaka est un succès, notamment dans les charts U.K. . Ainsi, très vite, les studios H.F. & C. se forgent une solide réputation au point que tous les plus grands producteurs de New York, de Wackies à Witty, de Jah Life International à Grade One ou encore Mr Doo, viennent profiter de la qualité de son inégalables des studios H.F. & C. pour y enregistrer certaines de leurs productions. Du côté de la Jamaïque, la réputation est telle que tout artiste de passage à New York demande à passer dans les studios pour y voir comment cela se passe, et certains producteurs jamaîcains y font même le déplacement depuis la Jamaïque pour y profiter des savants mix de Philip Smart et de son matériel "up to date". Des artistes tels que Shaggy, Super Cat, Sister Carol, Sammy Dread, Sluggy Ranks, Barrington Levy ou Garnett Silk y enregistreront parmis leur plus grand succès, et encore aujourd'hui des artistes tels que Shabba Ranks ou Sizzla y passaient régulièrement pour enregistrer...

Hommage ce soir donc à l'un des plus grands producteurs de Reggae que l'Histoire est connu, même si son nom y est resté discret...


Thank You Mr Philip Smart & Family for All the Music !!! Condoleance to the Family & R.I.P. Phillip Smart !!!


Playlist :


1 :
Jacob Miller / Rockers Uptown meets King Tubby - Baby I Love You So - Yard Music 7" - A & B Side
2:
Linval Thompson - Cool Down Your Temper (Discomix)
3:
Johnny Clarke / King Tubby & The Aggrovators - None Shall Escape His Judgement / Joshuas Words Dub - Jackpot 7" - A & B Side
4 :
Monyaka - Go Deh Yaka
5 :
Shaggy - Big Up
6 :
Shaggy - Oh Carolina
7 :
Barrington Levy - Murderer - Grade One 7" - A Side
8 :
Barrington Levy - Ragga Muffin - Don't Try To Use Me Riddim - Digitaleclipse
9 :
Edi Fitzroy - See dem Deh - Don't Try To Use Me Riddim - Digitaleclipse
10 :
Jah Mali & Remo - Oppression & Agression - Don't Try To Use Me Riddim - Digitaleclipse 12" - AA Side
11 :
David Vernon - Battle Gets Hotter - Don't Try To Use Me Riddim - Digitaleclipse
12 :
Chuckie Starr - Fe The Nation - Don't Try To Use Me Riddim - Digitaleclipse


13 :
Glen Washington - Victory - Think It Over Album - Brickwall - 1999
14 :
Tony Tuff - Big Up Who Fi Big Up
15 :
Pam Hall - Son of a Preacher Man
16 :
Cocoa Tea - Rikers Island
17 :
Cocoa Tea & Nardo Ranks - Rikers Island - MrDoo 7" - A Side
18 :
Mikey Spice & Shabba - Kshung Peng
19 :
Super Cat - Mandella Land!
20 :
Sammy Levi - Five Pound Box Of Dubs
21 :
Garnett Silk - Retreat Wicked Man - Wicked Man Riddim - Living Room Records 7" - 2006 Repress - A Side
22 :
Jessie Jender - Opressors - Wicked Man Riddim
23 :
Markie Wonder - Low Profile  - Wicked Man Riddim
24 :
Tanyah Crew - Wicked Man Riddim - Wicked Man Riddim
25 :
Sluggy - Surrender Your Heart
26 :
Bajja Jedd - Dollars
27 :
Lilly Melody - Big In Bed Cease Fire Selector




PART 3 (1h. 25 mn. 24 s.) :




2nde partie de notre hommage à Wayne Smith  qui nous quittait le 17 février dernier.

Protégé de Prince Jammys, il a commencé sa carrière en sa compagnie dans la fin des année 70, mais ce n'est qu'en 1982 que ses 1eres productions sortent au travers de l'album Youthman Skanking. De là tout s'accélère très vite pour Wayne Smith qui participe avec Patrick Andy à l'album Clash vol.7 produit par Channel1 en 1984 puis qui enregistre ses trois derniers album dans la foulée en 1985 : Smoker Super, Sleng Teng et Wicked Ina DanceHall. Les deux derniers sont issus des studios Jammys et révolutionnent complètement l'industrie du Reggae qui va s'en trouver définitvement transformé puisqu'ils marquent la toute 1ère apparition du Reggae 100% Digital, sans aucuns instruments. De ces deux albums on retient surtout le 1er (le second, qui ne sort que l'année d'apres en 1986, s'en retrouve quelque peu éclipsé), à savoir l'album Sleng Teng, qui vaudra son surnom à Wayne Smith, et qui connaitra un succès planétaire notamment grace au titre éponyme Sleng Teng qui continue encore aujourd'hui à Nice Up les danses du Monde entier...

Pour cette seconde partie, Selecta "SHK" Sharkou faisait le déplacement jusque Montpellier pour vous sortir de ses bacs qques perles de l'artiste Wayne Smith, au format strictement vinyl !!!


Tribute to Wayne "Sleng Teng" Smith (Part 2) by Selecta Sharkou - R.I.P. !!!

Playlist :

Non Disponible / Not Availabled




PART 4 (1h. 53 mn. 39 s.) :



Rapide retour sur quelques productions DanceHall de Philip Smart avant de laisser la main à Selecta Davbe de l'Asso Longuer D'Onde à Montpellier, pour une session 100% Bran Nu DanceHall, Ina Private Party Stylee alongside MC Radikal, Daweed & Friends...


Playlist :


Non Disponible / Not Availabled



Jingles by courtesy of :


Anthony Johnson, Linval Thompson, Murray Man, Barrington Levy , Glen Washington, Coco Tea, Gosple Fish, Sandeeno, Lincoln Sugar Minott, Horace Andy, Anthony Que, Tiwony, Damas, Einstein, Daddy Morry, Lord Ko, Vybrate & Turbulance


Thx To All of Dem,
Dedicated To All Our Fans, All Over The World !!!

 
 

Lien(s)

› http://www.facebook.com/phillip.smart1?fref=ts
› http://www.facebook.com/slengtengsmith?fref=ts
› http://www.facebook.com/david.bdave.18?fref=ts
› http://www.facebook.com/longueur.dondes34

Voir aussi :

› Part 2 - Dancehall Francophone by Selecta Daweed - Hip Hop Dream Team Project 2010 & More...  [Emission]

› 27 Septembre 2013 - WELOVE SHOP SESSION (Set 101) / NEWS & ACTU (New Roots) / DJ DAVBE (LONGUEUR D ONDE) - Juggling Time (Strictly Bran Nu)  [Emission]

› Dancehall Revolution  [Promo]

› Part 1 - Strictly News & Actu - Set 048 - From Anthony Johnson to Turbulence - From New Roots to DanceHall !!!  [Emission]

› 23 Oct. 2015 - Selecta VINCE IRIE (Early Digital made in the US) - RAMSES SAI SAI LIVE (Interview + Freestyle) - Selecta SHARKOU (Early Digital All The Way)  [Emission]

› Part 2 - Strictly News & Actu - Set 036 - From Zagga to Konshens - Dancehall Time !!!  [Emission]